George Martin et le White Album

Written by on 26 août 2018

« George Martin a été mis à l’écart de la production du White album » écrit Kenneth Womack dans le livre Sound Pictures

Le 22 novembre 1968, The Beatles publie leur neuvième album britannique The Beatles, plus connu sous le nom de The White Album. Le gros des chansons ayant été composés lors de leur voyage en Inde plus tôt cette année là. L’album blanc a été enregistré entre le 30 mai et le 14 octobre 1968, avec de nombreux enregistrements réalisés avec des membres du groupe manquants. Il y avait pas mal de tension pendant les sessions et les fissures commençaient déjà à apparaître dans le groupe. Ringo Starr a quitté le groupe temporairement le jour ou les Beatles devaient enregistrer Back in URSS, laissant Paul McCartney jouer de la batterie sur cette piste. Les mauvais sentiments ne font que s’intensifier lorsque John Lennon commence à amener Yoko Ono aux sessions d’enregistrement.

Kenneth Womack : les faits nouveaux ?

Le producteur des Beatles, George Martin, a été « mis de coté » des sessions de studio pour le White Album du groupe en 1968. C’est ce qu’affirme Kenneth Womack dans un nouveau livre sur l’icône du studio.
A la suite de la confusion provoquée par la mort du manager des Beatles, Brian Epstein, l’année précédente, les relations entre le groupe et Martin se sont effondrées au point de ressembler à « une guerre froide ». Les gens qui travaillaient sur ces sessions ont confirmés qu’il avait très peu de travail à faire. George Martin s’asseyais souvent au fond de la salle de contrôle du studio avec « une grande pile de journaux et une barre de chocolat géante » et parlait « seulement s’il avait été appelé par les Beatles ». Womack a dit qu’il avait parlé aux ingénieurs du son et aux opérateurs de bandes pour son livre Sound Pictures: The Life of Beatles Producteur George Martin, 1966-2016. « Je leur ai demandé ce que faisait George quand John [Lennon] jouait une partie de guitare particulière ou quand Ringo [Starr] travaillait sur une partie de batterie », a déclaré Womack au Guardian. « Ils disaient: » Rien, il était à l’arrière du stand, il lisait les journaux et partageait son chocolat avec nous. Il était dans une sorte de grève du chocolat et des journaux. « 

On savait déjà que les sessions de White Album étaient tendues avec Ringo Starr quittant le groupe pour une courte période ou avec le fait de publier en double-LP car ils ne pouvaient pas s’entendre sur une liste de titres pour un LP simple.

Session d’enregistrement du White Album

L’auteur a déclaré que, parallèlement à la tragédie d’Epstein, le dénouement avait également beaucoup à voir avec un article du magazine Time en 1967, où on attribue à George le génie de l’album Sgt Pepper. « Ils ne l’ont pas très bien compris et l’ont fait savoir », a ajouté Womack. « Je pense que c’était le début de cette lutte pour  » Qui est le génie derrière les Beatles? ». Ce fut une « récompense » pour avoir pris un peu du mythe des Beatles !

Malgré tout, après l’échec des sessions du projet Get Back en janvier 1969, Paul McCartney, au nom de tout le groupe, contactera le producteur George Martin pour lui proposer d’enregistrer un album « comme avant »…

Sound Pictures sera publié le 4 septembre et se positionne comme la suite de Maximum volume sorti l’an dernier.

Source : http://ultimateclassicrock.com/george-martin-beatles-white-album-sessions/


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published.



Continue reading

Current track

Title

Artist